Twitter

Méthode pratique pour réussir sa VAE
Qu'est-ce que la VAE ?

QU'EST-CE QUE LA VAE ?
COMMENT FINANCER
SA VAE ?
1 - Un droit
2 - Que permet-elle ?
4 - Quelle expérience ?
5 - Que peut-on obtenir ?
6 - Principe
Téléchargez ce schéma explicatif au format PowerPoint ou PDF

La loi n°2014-288 du 5 mars 2014 devrait faciliter le développement de la VAE. Elle est entrée en vigueur le 1er janvier 2015.
Voici quelques évolutions décidées par la loi : La durée minimale d'activité de 3 ans requise en rapport avec la certification visée, s'entend « tous types d'activités exercées de façon continue ou non », y compris les périodes de formation initiale ou continue en milieu professionnel pour la préparation d'un 1er diplôme ou titre de niveau V.
L'étude d'impact de la loi est lisible à cette page.

Ce site permet de prendre connaissance de la loi du 5 mars 2014, de ses décrets d'application, de ses conséquences.

 
C'est votre première visite







1 - La VAE est un droit
(loi de Modernisation Sociale n° 2002-73 du 17 janvier 2002 - téléchargez)
Code du Travail - Sixième Partie "La formation professionnelle tout au long de la vie"
Livre IV - Articles L6411-1 , L6412-1 et titre II L6421-1 à 4 et L6422-1 à 10

"Toute personne engagée dans la vie active est en droit de faire valider les acquis de son expérience, notamment professionnelle, en vue de l'acquisition d'un diplôme, d'un titre à finalité professionnelle ou d'un certificat de qualification...", quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et son niveau de formation.
Les deux seules conditions requises sont :
1 - d'avoir au moins un an d'expérience salariée, non salariée ou bénévole. LOI n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels
2 - Que ladite expérience soit en cohérence avec le contenu et le niveau du diplôme visé.
Cependant, n'espérez pas valider une licence (bac+3) en partant d'un simple bac avec seulement une année d'expérience. Une année d'activité professionnelle, même riche en acquis de l'expérience, n'équivaut pas à une année d'enseignement.

Ce droit est inscrit dans le Code du travail et dans le Code de l'éducation.
La VAE est un acte officiel par lequel les compétences acquises par l'expérience sont reconnues comme ayant la même valeur que celles acquises par la formation. Le VAE n'est donc pas une reprise d'étude. Vous êtes censé déjà savoir.

ATTENTION :
La VAE n'est pas une conversion automatique de vos expériences en diplôme, ni un dispositif de formation. C'est une démarche qui impose de suivre une procédure permettant de révéler et d'évaluer les acquis issus de vos expériences en les confrontant à un référentiel diplôme.
Elle ne permet pas de valider un concours.

 

2 - Que permet la VAE ?

Pour les personnes, la VAE offre à ceux qui sont entrés tôt dans la vie active, une nouvelle chance d’accéder à une certification en reconnaissant les compétences acquises par le travail. Elle évite aux personnes désirant se qualifier de réapprendre des savoirs déjà maitrisés dans leur activité. Elle facilite la formation tout au long de la vie.
Elle permet donc :
D'obtenir, tout ou partie, d'un diplôme, titre, certificat de qualification professionnelle... par la reconnaissance des acquis issus de ses expériences et donc sans suivre une formation.
Lorsque la validation ne concerne qu’une partie de diplôme ou de titre ou de certificat, le jury attribue des dispenses d’épreuves ou ne valide que la partie du diplôme correspondant aux unités de compétences possédées.
D'accéder directement à une certification, sans justifier au préalable du niveau d’études ou des diplômes et titres normalement requis. Cette dispense se fonde sur les compétences professionnelles acquises par le candidat.
Donc, vous pouvez accéder directement à une licence pro ou un master pro sans baccalauréat. En théorie vous pouvez même valider vos acquis sur un doctorat avec un simple CAP, aux conditions expresses que vous ayez de nombreuses années d'expériences expertes et que vous sachiez les explorer de façon pertinante et probante dans le dossier de validation.

La VAE n'est pas un dispositif qui permet de reconnaitre de niveau d’études pour les diplômes étrangers. Le dispositif de Validation des Etudes Supérieures VES est prévu à cet effet. Consultez le Centre ENIC-NARIC.

ATTENTION, nous le répétons, la VAE n'est pas une équivalence ou une conversion "automatique" de l'expérience en diplôme à la seule foi de la présentation d'un CV.


Pour les entreprises, la VAE permet de développer de nouveaux parcours de qualifications et de reconnaitre le rôle formateur de l’entreprise. C’est un nouvel outil de gestion des ressources humaines, GPEC et d'adaptation des compétences.
Pour documentation, reportez-vous au rapport du DARES : Les entreprises et la VAE : quels usages collectifs du dispositif ?

 

3 - Pour qui ?

Tous les publics sans condition de niveau, d'âge ou de statut :
Les salariés, quel que soit leur statut : CDI, CDD, intérimaires…
Les non-salariés : membres d’une profession libérale, exploitants agricoles, artisans, commerçants, conjoint d'artisan ou de commerçant, travailleurs indépendants…
- Pour les chefs d'entreprises, commerçants, travailleurs indépendants, consultez l'AGEFICE des professions libérales (hors médecins) consultez le FIF PL et le portail VAE des professions libérales.
Les agents de la fonction publique d'état, hospitalière ou territoriale, titulaires ou non
Les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non, les cadres en recherche d'emploi.
Les bénévoles ayant une expérience associative, syndicale, sociale.
Toute personne, avec ou sans qualification reconnue, désirant en acquérir une, la compléter ou l’adapter afin de reprendre une activité.

Pour les entreprises, les syndicats et les associations, la VAE, en améliorant la qualification des salariés, a un impact très avantageux.
Le vade-mecum de la VAE de la DGCIS, est destiné aux employeurs. Le portail d'Etat consacré à la VAE est utile pour connaître les intérêts et les conditions de mise en œuvre de la VAE.

 

4 - Quelles expériences sont prises en compte ?

L’ensemble des compétences professionnelles :
issues d’une activité salariée, non-salariée ou bénévole, exercée, en continu ou non, en France ou à l'étranger pendant une durée totale cumulée d’au moins un an.
en rapport direct avec le contenu de la certification visée.
Exemple : en intérim, la durée de l'expérience est calculée en cumulant la durée des missions faites en lien avec le diplôme visé.
Cependant si l'expérience que vous souhaitez valider est trop éloignée dans le temps, elle peut ne pas être prise en compte.
Dans les faits, plus la durée de l'expérience est grande, plus la demande du candidat à la VAE est considérée comme recevable.

Les jurys comptabilisent les expériences professionnelles accomplies à l’étranger et prennent en compte les études faites hors de France.

Les justificatifs de l'exercice de ces activités sont à fournir et pour les diplômes étrangers joignez à votre dossier le référentiel des connaissances enseignées.

ATTENTION, la VAE ne valide pas  :
les périodes de formation initiale, en continue et en alternance, quel que soit le statut de la personne,
les stages et les périodes de formation effectués en milieu professionnel pour la préparation d’un diplôme ou d’un titre.

C'est à l'organisme responsable qu'il revient d’apprécier le caractère professionnel des compétences acquises et leur rapport avec le référentiel du diplôme, du titre ou du certificat visé.
 

5 - Que peut-on obtenir par la VAE ?

Un diplôme et titre professionnel délivrés par l'Etat (titres de l'AFPA, des sports, de l'agriculture, de la culture et certains titres du secteur social et sanitaire)
un diplôme délivré au nom de l'Etat, par un établissement d'enseignement supérieur : DEUST, DUT, Licence, Licence Pro, DU, Master pro 1 et 2, titre d'Ingénieur, titres de grandes écoles, certains MBA, doctorat
un titre d'un organisme de formation public, consulaire (CCI et CMA) ou privé
un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP)
La Validation des Acquis de l’Expérience concerne tous les niveaux de qualification (de bac - 3 à bac +8).

ATTENTION, tous les diplômes, titres, certificats, ne sont cependant pas accessibles par la VAE. (A ce jour, environ 15 000 sur les 18000 diplômes recensés).
La validation des acquis de l'expérience ne s'applique pas à des diplômes généraux.
Les diplômes, titres ou certificats accessibles par la VAE, sont généralement enregistrés ou en cours d'enregistrement dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP). Attention, les diplômes universitaires ne sont pas tous inscrits.

Pour en savoir plus, lisez "quel diplôme choisir ?".

 

 

 

 

 

 

 

 

6 - Son principe

La VAE est une démarche individuelle volontaire du candidat.
La VAE s'inscrit dans un projet individuel et ne peut pas être imposée ni par l’entreprise, ni par un organisme conseil mais elle peut être initiée par l'entreprise avec votre accord.
Valider son expérience n'est pas un examen ou une formation. Son principe repose sur le présupposé que vous avez les compétences et les connaissances théoriques et pratiques requises pour obtenir sans formation le diplôme que vous visez. C'est ce qu'il faut le démontrer. C'est une travail de construction méthodique d'un argumentaire écrit étayé par des preuves.

La VAE nécessite d'investir un temps de réflexion et de travail sur ses compétences et connaissances assez important. VAE Guide-Pratique vous y aide concrètement. Reportez-vous au chapitre La VAE étape par étape.
Un parcours type de validation dure de 8 à 12 mois, si l'on ajoute les longues phases d'attente administratives.
REMARQUE : Certains organismes valideurs vous laissent libre de choisir la session du jury qui vous convient. Autrement dit, ils n'imposent pas de délai pour rédiger votre dossier de validation. D'autres organismes imposent une date butoir. Renseignez-vous au préalable.

Il s’agit de prouver la réalité des compétences acquises par l'expérience :
en les décrivant et analysant lors d'un travail écrit et, éventuellement selon le diplôme visé, par une mise en situation réelle de travail, comme c'est souvent le cas pour les titres dispensés par l'AFPA par exemple,..
en rassemblant différentes preuves destinées à démontrer l'expérience acquise et son lien direct avec le contenu du titre ou diplôme visé.
en mettant en regard le contenu des missions, activités, tâches exercées avec le référentiel de la certification visée. ATTENTION, faire correspondre terme à terme le référentiel diplôme avec des expériences décontextualisées est une erreur. Le jury veut du vécu, des exemples argumentés et soutenu par l'explicitation des processus cognitifs associés aux actes.
lors d'un (ou plusieurs parfois) entretien oral devant un jury mixte composé d'enseignements et de professionnels.

Cette étape clôt la démarche VAE.

REMARQUE : au cours d'une même année civile, une personne ne peut pas déposer plus d'une demande de VAE pour une même certification, ni plus de trois demandes pour trois certifications différentes.

Vous constatez que la démarche de validation des acquis issus de vos expériences n'est pas adaptée à vos besoins. Vous recherchez plutôt un parcours de formation professionnelle continue.
Consultez :
- IntercarifOref le moteur de recherche sur la formation professionnelle.
- Kelformation.com le moteur de recherche de la formation.
- Les cours en ligne (MOOC).

Si vous souhaitez préparer un concours de la Fonction Publique, consultez formation-publique.fr pour vous former en ligne.

I
Qu'est-ce que la VAE ?
I
I
I
I
I
I
I
I